Montréal – Des militants-es de Greenpeace livrent un message au siège social de Restaurant Brands International (RBI), propriétaire de la chaîne Burger King.

«L’Amazonie est toujours en feu et les entreprises de restauration rapide comme Burger King ne peuvent plus rester silencieuses. Nous livrons donc aujourd’hui un message directement au propriétaire de la chaîne au centre-ville de Toronto », a déclaré Shane Moffatt, responsable de la campagne Nature et alimentation chez Greenpeace Canada.

A l’intérieur du bâtiment, des militant-es de Greenpeace brandissent un panneau géant indiquant « Ne gardez pas le silence pendant que l’Amazonie brûle ».

«Ces incendies ne sont pas un accident. Les forêts sont délibérément brûlées afin d’ouvrir davantage de terres pour l’élevage du bétail et l’agriculture industrielle. Une entreprise comme Burger King, qui achète de la viande au Brésil, ne peut plus continuer comme si de rien n’était, alors que la plus grande forêt tropicale humide au monde est dévastée par  des fermes d’élevage. C’est pourquoi nous intervenons au siège social de RBI aujourd’hui, ici même au Canada », a ajouté Moffatt.

 

En réponse à la crise en Amazonie, Greenpeace a lancé une campagne mondiale  exigeant des géants de la restauration rapide Burger King, McDonald’s et KFC qu’ils rejettent les politiques anti-environnementales du président Jair Bolsonaro et les produits liés à la destruction de la forêt. Depuis le début des incendies, plus de 250 000 personnes ont signé une pétition appelant ces entreprises à prendre position.

 

Selon de nouvelles données publiées par l’INPE le 3 septembre, près de 2,5 millions d’hectares de terres ont été brûlés en Amazonie brésilienne. Le nombre d’incendies en Amazonie a augmenté de 111% depuis le début de la présidence du président Bolsonaro. Selon le GIEC, l’agriculture intensive liée à la production de viande c’est à dire l’élevage de bétail et d’aliments pour animaux, est responsable de 60% des émissions de gaz à effet de serre liées à l’alimentation, et constitue la principale cause de déforestation.

 

Pour plus d’informations, contactez: 

Mojgan Mohammad, conseillère aux communications, Greenpeace Canada

mojgan.mohammad@greenpeace.org, +1 514 400-3313