Le problème

Le Mouvement Desjardins participe au financement de pipelines de sables bitumineux via quatre lignes de crédits de TransCanada et Enbridge, consacrées à la construction des projets Keystone XL et Ligne 3 de TransCanada et Enbridge. La construction de nouveaux pipelines de sables bitumineux continuera à nous enfermer dans un cycle de dépendance aux énergies fossiles avec les conséquences climatiques, environnementales et sociales qui l’accompagnent. Ces projets engendreront également l’expansion de la production de pétrole des sables bitumineux canadiens — une source d’énergie parmi les plus polluantes au monde. Les banques qui financent des projets de pipelines controversés comme le Dakota Access Pipeline (à Standing Rock) ont déjà sérieusement endommagé leur réputation. Toute institution financière associée aux pipelines de sables bitumineux devrait s'attendre à faire l'objet d'un examen et d'une opposition similaires de la société civile à travers le monde. Plusieurs institutions financières, telles que HSBC, ING, BNP Paribas, Natixis et le Crédit Agricole, (aussi AP7, US Bank, AXA, BBVA, Royal Bank of Scotland (RBS)) ont adopté des politiques quant au financement des projets de sables bitumineux.

La solution

Le Mouvement Desjardins doit protéger l’eau et le climat en cessant tout financement et investissements dans les pipelines de pétrole issu des sables bitumineux (incluant Keystone XL de TransCanada et Ligne 3 d’Enbridge). En tant que premier groupe financier coopératif d'Amérique du Nord et première institution financière du Québec, Desjardins dit reconnaître la responsabilité du secteur financier dans la lutte aux changements climatiques et la protection des droits humains. Afin de tenir ses engagements envers la protection du climat et les droits humains et autochtones, Desjardins doit s’assurer que son financement ou ses investissements ne soutiennent sous aucune forme les pipelines de sables bitumineux. Lors des assemblées générales annuelles de 2018, 35 Caisses ont voté des résolutions allant en ce sens. Le Mouvement Desjardins doit écouter ses membres et s’engager officiellement à cesser de financer les pipelines de sables bitumineux en 2019. Desjardins doit donc mettre fin de façon permanente au financement et aux investissements dans les pipelines de sables bitumineux, mettre ses politiques en action et défendre l’environnement, les droits des autochtones, les communautés, l’eau et le climat.Desjardins doit se placer du bon côté de l'histoire et agir face à l’urgence climatique. La transition énergétique ne peut plus attendre.

Ce que vous pouvez faire

1
2
3
Signez la pétition
Parlez-en autour de vous
Faites un don à Greenpeace

Plus nous serons nombreux à demander à Desjardins de mettre fin à son financement et à ses investissements dans les pipelines de sables bitumineux, plus l’impact sera grand.

Le nombre fait la force. Plus nous serons nombreux à nous mobiliser, plus notre message aura d’impact.

Votre don contribue au succès de nos actions et campagnes en vue de mettre fin au développement des sables bitumineux et de favoriser une transition énergétique juste.

1 Signez la pétition

Plus nous serons nombreux à demander à Desjardins de mettre fin à son financement et à ses investissements dans les pipelines de sables bitumineux, plus l’impact sera grand.

Écrivez à Guy Cormier

Le nombre fait la force. Plus nous serons nombreux à nous mobiliser, plus notre message aura d’impact.

Partagez

Votre don contribue au succès de nos actions et campagnes en vue de mettre fin au développement des sables bitumineux et de favoriser une transition énergétique juste.

Faites un don