Johannesbourg, le 4 septembre 2019 – Greenpeace Afrique dénonce la signature surprise d’une lettre d’intention de la CAFI par les présidents français et congolais donnant le feu vert au forage de pétrole dans les tourbières [1].

 

La lettre d’intention entre l’Initiative des forêts d’Afrique Centrale (CAFI) et la République du Congo a été signée [2] seulement deux semaines après que le régime congolais a célébré la « découverte » d’un gisement pétrolier dans la zone des tourbières qui, selon le régime, pourrait quadrupler la production nationale du pétrole. L’accord recommande seulement qu’on  «minimise les impacts» des forages pétroliers dans les tourbières.

 

Par ailleurs, les passages de la lettre d’intention sur la «gouvernance forestière» reproduisent des décennies de relations publiques des bailleurs pour les multinationales du bois et passent sous silence la corruption profondément enracinée dans le secteur. [3]

 

«L’interdiction de drainage à grande échelle prévue par l’accord ne ferait rien, si jamais elle était appliquée, pour empêcher les activités en pleines tourbières des entreprises pétrolières et gazières. Bien que le statut actuel des blocs pétroliers de Total dans la Cuvette Centrale – l’un au cœur des tourbières, l’autre couvrant la totalité d’un parc national – ne soit pas clair, Macron aura une excellente occasion de le clarifier aujourd’hui – lors de sa rencontre avec le PDG de Total!», a déclaré Irène Wabiwa Betoko, Responsable Sénior de la campagne forêt. « Greenpeace Afrique dénonce fermement cet accord – toutes les activités industrielles doivent être interdites dans les tourbières », a conclu Wabiwa Betoko.

 

(Voir les tweets français et anglais de Greenpeace Africa de ce matin)

 

(Carte téléchargeable des blocs d’huile de tourbière en République du Congo produite par Greenpeace Afrique)

 

FIN

 

Contact :

Irène Wabiwa Betoko, Responsable Sénior de la campagne forêt – Greenpeace Afrique, téléphonique: +243 976 756 102, E-mail: irene.wabiwa@greenpeace.org

 

Afy Malungu,chargée de communication de Greenpeace Afrique en RDC,,

téléphonique: +(243) 991 521 250, Email: afy.malungu@greenpeace.org

 

Commentaires :

[1] Greenpeace Report: www.greenpeace.org/africa/en/press/1792/scientists-confirm-presence-of-peatlands-in-the-democratic-republic-of-congo/

Nature: http://www.nature.com/nature/journal/v542/n7639/full/nature21048.html

 

[2] CAFI PR:

http://www.cafi.org/content/cafi/en/home/all-news/republic-of-congo-and-cafi-sign-65-million-dollars-letter-of-int.html

Entretien entre le Président de la République et le Président de la République du Congo”

https://www.elysee.fr/emmanuel-macron/2019/09/03/entretien-entre-le-president-de-la-republique-et-le-president-de-la-republique-du-congo

 

[3] EIA report: “Toxic Trade: Forest Crime in Gabon and the Republic of Congo and Contamination of the US Market”:

https://eia-global.org/reports/20190325-toxic-trade

Greenpeace report: Cut from Congo: Industrial logging and the loss of intact forest landscapes in the Congo Basin”

https://cdn.greenpeace.fr/site/uploads/2017/10/Greenpeace_IFL_report_final.pdf